Centrales photovoltaïques : quel avenir ?

La production d’électricité verte est sans doute le plus grand défi du XXIe siècle. Dans cette épopée, les centrales photovoltaïques occupent une place de premier rang. L’exploitation de l’énergie solaire s’est avérée efficace et les améliorations constantes animant le secteur promettent des avancées fulgurantes. Il est désormais plus que certains que le photovoltaïque a un avenir radieux.

Les innovations technologiques

Comme pour tout produit industriel, une première apparition est toujours difficile et coûteuse. Cependant, au fil du temps, des solutions d’améliorations rendent le produit plus intéressant. Ainsi, les panneaux solaires voient leur rendement augmenter. Les modèles monocristallins par exemple, ont une croissance de leur rendement de 1,4 %. Quant aux panneaux solaires polycristallins, leur rendement a augmenté de 2 %.

Par ailleurs, la longévité des matériels a aussi évolué. Si auparavant, elle était estimée pour 20 ans, actuellement, la longévité atteint 30 ans. Cette situation a permis de donner créance aux matériels photovoltaïques. Ainsi, les centrales fonctionnant à l’énergie solaire reçoivent des demandes de plus en plus élevées.

Les innovations technologiques apportées dans ce domaine ont également permis d’amoindrir la dette énergétique. Il s’agit du temps nécessaire pour que l’installation photovoltaïque produise une énergie égale à celle consommée pour la fabriquer. Cette dette durait 3,5 ans auparavant. Désormais, elle est de 2,5 ans.

Un coût de production d’électricité de plus en plus faible

Les améliorations des matériels photovoltaïques ont aussi favorisé la baisse du coût du MWh. En 2015, ce tarif s’élevait à 58 euros en France. Et l’IRENA, ou agence internationale pour les énergies renouvelables, estime que ce coût devrait chuter de 59 % à l’horizon de 2025. Cependant, il a été observé qu’au Portugal 1 MWh d’électricité solaire était déjà facturé à 14,75 euros en 2018. Et vers la fin de l’année 2022, ce prix devrait plafonner à 10 euros.

Un avenir radieux pour les centrales photovoltaïques

La baisse des factures d’électricité produite par les centrales photovoltaïques est accompagnée d’une explosion des demandes. Et cela a libéré peu à peu ces industries des subventions des gouvernements. En France par exemple, cette charge était mesurée autour de 600 millions d’euros en 2011. Cela a pour conséquence une plus grande autonomie des industries et une baisse du prix de l’électricité.

Ainsi, l’Hexagone procède à une augmentation de la part des centrales photovoltaïques dans la production de l’électricité. Celle-ci devrait occuper autour des 20 % de la production de l’électricité française. Dans les années 2050, près des 40 % de l’électricité mondiale sera fournie par les centrales photovoltaïques.     

Peut-on exploiter la bioluminescence pour notre éclairage ?
Bâtiments 100% autonomes : est-ce possible ?